Le chemin d’accès, la clé d’un chantier réussi
Ce n’est pas la première chose à laquelle on pense lorsqu’on parle de viabiliser un terrain. Pourtant, c’est sans doute la réalisation la plus basique et la plus primordiale pour que la construction se déroule bien par la suite. Peut-être l’avez-vous deviné, aujourd’hui nous allons parler du chemin d’accès au chantier.

Un chemin d’accès au chantier, est-ce vraiment si compliqué ?

La plupart du temps, la réponse est non. Il s’agit simplement de créer une piste pour que les engins puissent accéder au chantier sans s’enliser dans la boue. Mais d’autres terrains présentent certaines particularités qui en compliquent sérieusement l’accès.
Un terrain trop pentu ne permettra pas à de gros engins de chantier de circuler en toute sécurité s’il n’est pas préparé pour cela. Il arrive également qu’un fossé longe la parcelle, ce qui implique de créer un passage permettant aux véhicules et aux piétons de le traverser facilement sans pour autant gêner le passage de l’eau. Voilà le genre de problèmes que permet de régler un chemin d’accès bien conçu.
Enfin, il y a le cas particulier du terrain enclavé, cette parcelle qui ne dispose d’aucun accès à la voie publique. Si cet enclavement n’est pas de votre fait, vous disposez d’un droit de passage que vous garantissent les articles 682 à 685-1 du Code civil. Vous pouvez donc tracer un chemin parmi les parcelles voisines afin de permettre l’accès à la vôtre. Mais attention ! Le chemin doit être placé à l’endroit « le moins dommageable » (Art. 683) pour la parcelle traversée.
Étape d'un accès chantier

Chemin d’accès au chantier, mais pas que

On imagine immédiatement un amas de graviers étalé sur une petit piste tracée au bulldozer, et c’est effectivement ce à quoi va ressembler notre chemin d’accès durant le chantier. En revanche, une fois les travaux terminés, ce passage, d’abord tracé dans un but purement pratique, va devenir la voie d’accès principale à votre demeure. C’est pourquoi il s’agit de bien en anticiper la forme, l’emplacement mais aussi l’aménagement (présence de plantes, d’un portail, d’un revêtement, etc.).
À noter : Pour faciliter au maximum l’accès à votre maison, que ce soit pendant ou après le chantier, il est généralement recommandé de prévoir une largeur d’au moins 4 mètres afin de permettre le passage de tous types de véhicules.

Les travaux à prévoir

En premier lieu, il va falloir décaper le terrain. Cette opération parfois appelée décaissement a pour but de retirer une couche superficielle de terre se composant principalement de déchets organiques et de végétaux. Cela permet de commencer la construction sur un terrain sain et stable.
Selon la nature du sol, on va ensuite installer un géotextile qui évitera que la terre ne se mélange au remblai qui sera installé par la suite, mais aussi que des racines et des végétaux ne remontent et ne poussent à travers. Ce remblai est constitué d’un mélange de cailloux qui seront étalés à la pelle pour une meilleure répartition. Il ne reste plus qu’à le compacter pour qu’il ne s’enfonce pas sous le poids des différents véhicules de chantier, et le tour est joué !
Nos réalisations - Accès Chantier
A noter

Pour faciliter au maximum l’accès à votre maison, que ce soit pendant ou après le chantier, il est généralement recommandé de prévoir une largeur d’au moins 4 mètres afin de permettre le passage de tous types de véhicules.

Contactez-nous !
Je suis
ParticulierProfessionnel
* Champs obligatoires