Tout savoir sur le tertre d’infiltration

Selon le Larousse, « un tertre » est « une petite élévation de terre à sommet plat ». On voit à peu près de quoi il s’agit, mais quel est le rapport entre un amas de terre et une installation d’assainissement individuel ? Voici les réponses à toutes les questions que vous vous posez sur le tertre d’infiltration.

Un filtre à sable amélioré

Tout comme le filtre à sable , le tertre d’infiltration est un dispositif de traitement des eaux usées qui se place à la suite de la fosse toutes eaux dans les filières d’assainissement dites traditionnelles.

Le fonctionnement du tertre d’infiltration est le même que celui du filtre à sable vertical. Après avoir subi un prétraitement dans une fosse toutes eaux, les eaux usées passent généralement par une pompe de relevage avant d’être réparties dans le tertre d’infiltration par l’intermédiaire de tuyaux d’épandage parcourant la surface de la structure. En effet, la principale différence entre un filtre à sable et un tertre d’infiltration, c’est la dimension hors-sol ou au moins partiellement enterrée de ce dernier. Autrement dit à moins que la pente ne soit relativement importante, la fosse toutes eaux se trouve en contrebas du sommet du tertre d’infiltration, ce qui nécessite l’installation d’une pompe pour conduire les eaux usées au sommet de la structure.

Les eaux usées traversent ensuite le tertre d’infiltration du haut vers le bas avant d’en ressortir, débarrassées de toute pollution, directement dans l’environnement. Comme le filtre à sable vertical, un tertre d’infiltration est composé de différentes couches de graviers et de sable empilées les unes sur les autres, de la plus épaisse (gros graviers) à la plus fine (sable fin).

Quand faut-il opter pour un tertre d’infiltration

Généralement, on opte pour un tertre d’infiltration lorsque les solutions d’épandage classiques (lits et tranchées d’épandage) ne peuvent pas être utilisées. Le plus souvent, cela est dû à un sol inadapté, que ce soit sur le plan physique ou chimique, comme c’est le cas pour un sol rocheux par exemple. Mais on peut aussi avoir recours au tertre d’infiltration lorsque la nappe phréatique est trop proche de la zone d’épandage ou que cette dernière est située en zone inondable.

Nos experts à vos côtés

Vous l’aurez compris, avant d’opter pour un tertre d’infiltration, analysez la nature de votre terrain et assurez-vous qu’il est suffisamment grand et dégagé, sans quoi, vous risquez de rencontrer des problèmes. Mais n’ayez crainte, des professionnels consciencieux comme ceux qui composent les équipes de DMC, se feront un devoir de vous accompagner dans l’élaboration de votre projet de traitement des eaux usées afin de vous orienter vers la solution la plus adaptée à votre maison et à votre terrain.

Ce qu’il faut prendre en compte avant d’installer un tertre d’infiltration

Le principal élément à prendre en compte, c’est la surface nécessaire à l’installation de votre tertre d’infiltration. De par sa forme, le tertre d’infiltration nécessite une surface plus importante à la base qu’au sommet. De fait, même si la surface minimum pour l’épandage est de 20 m² (tout comme pour un filtre à sable vertical) la surface réellement nécessaire à l’installation d’un tertre d’infiltration sera d’au moins 60 m².

Un autre paramètre doit être pris en compte dans l’élaboration de votre projet de tertre d’infiltration, et il est directement lié à la surface de ce dernier. Il s’agit de la nature du sol. En effet, il vous faudra adapter les dimensions du tertre d’infiltration en fonction de la nature limoneuse ou plutôt sableuse du sol de votre terrain.

Contactez-nous !

Je suis
ParticulierProfessionnel
* Champs obligatoires